Retourner en haut de page
Médecine Chirurgie Maternité Cancérologie
Médecine Neurologie Neurologie

Neurologie

La Neurologie est la discipline médicale qui étudie l’ensemble des maladies du système nerveux en particulier du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs et des muscles.

Ainsi, la Neurologie permet d’explorer :
– Les systèmes de l’intelligence, de la mémoire, du langage, …
– Les systèmes de la motricité, de la coordination, des gestes, de l’équilibre, …
– Des nerfs sensoriels (nerfs optiques, auditifs, olfactifs) et les nerfs moteurs et/ou sensitifs
– Mais aussi les muscles.

Parmi les symptômes et affections les plus courantes que traite un Neurologue, on peut citer :
– Les pertes de connaissance, les crises épileptiques,
– Les céphalées ou maux de tête
– Les déficits intellectuels et de la mémoire comme la maladie d’Alzheimer
– La pathologie du sommeil
– Les tremblements, la maladie de Parkinson, les paralysies transitoires ou durables …

Les Neurologues travaillent en collaboration avec les Médecins généralistes et d’autres spécialistes comme les Neurochirurgiens, les Chirurgiens Orthopédiques, les Ophtalmoligistes, les ORL, les Rhumatologues, les Pneumeulogues …

A la Clinique Mathilde, deux Neurologues assurent les consultations :

Le Docteur Catherine HEMET-FRANÇOIS pratique la Neurologie générale, avec pour orientations particulières les troubles du sommeil et les maladies inflammatoires du système nerveux central telles que la sclérose en plaques.

Le Docteur Louis VERNER pratique la Neurologie générale, avec pour orientations particulières l’électroneuromyiographie (ENMG : Étude électrophysiologique des nerfs et des muscles) et les céphalées.

La consultation en Neurologie :
La consultation chez le Neurologue débute par un questionnaire médical et se poursuit avec examen clinique. C’est l’écoute attentive qui permettra de demander les bons examens (scanner, IRM, électroencéphalogramme…) et d’envisager une démarche diagnostique et thérapeutique. Il est donc souhaitable pour les nouveaux patients de disposer d’un courrier du Médecin qui les adresse, précisant notamment les antécédents susceptibles d’influer sur le diagnostic neurologique.