Les troubles de la vision : l'hypermétropie

Introduction : l'emmetropie

Avant d’aborder les différents troubles de la vision, il convient de bien comprendre ce qu’est un œil sans défaut optique (même si la notion d’œil « parfait » n’existe pas). On dira de cet œil qu’il est emmétrope.

D’un objet situé à l’infini (5 mètres pour notre discipline), l’œil grâce à ses deux lentilles ou dioptres (cornée et cristallin), permettra la formation d’une image au niveau la rétine. Une image se projetant sur la rétine sera perçue comme nette par notre cerveau.

L'hypermétropie

L’hypermétropie est un défaut de la vision de près.

L’image d’un objet situé à l’infini se forme en arrière de la rétine. Grâce à son pouvoir d’accommodation, l’œil pourra faire la « mise au point » et permettra de déplacer l’image vers l’avant jusqu’au plan rétinien pour donner une image nette.

Toutefois ce pouvoir a ses limites, lorsque l’objet se rapprochera, l’accommodation sera dépassée, et donc l’objet plus proche ne pourra être perçu nettement. Ce pouvoir de « mise au point » a tendance à diminuer avec l’âge.

L’œil hypermétrope est un œil insuffisamment puissant (le pouvoir optique de la cornée et du cristallin réunis est trop faible) ou bien un œil trop court.

L’hypermétropie s’exprime en dioptries positives, on parlera d’un œil hypermétrope de +2 dioptries par exemple.

Une vision "normale"

L'emmetropie

L'emmetropie

L'hypermétropie

L'hypermétropie

Un défaut de la vision de près